Balade au cœur des paradis offshore

C’est absurde. Des millions d’Européens ont souffert des politiques d’austérité qui ont créé la division sociale. Ils ont désormais le parrain du dumping fiscal à la tête de la commission de l’Union européenne.

8 septembre 2017, Gauchebdo.ch:

“A travers le monde, des sociétés-écrans permettent à 285 milliers d’entreprises (Ikea, Zara, Skype, Google, Apple, Facebook, Starbucks, Amazon, Crédit Suisse…) et des centaines de milliers de particuliers d’échapper à l’impôt pour un montant total estimé à 32’000 milliards de dollars alors que la dette publique de l’Union européenne est de 15 milliards de dollars en 2016. La majorité de ces opérations est aujourd’hui légale. Etude photographique et journalistique, Les Paradis. Rapport annuel voit une quarantaine de ses tirages montés sur des supports monolithes en plexiglas et dûment légendés s’aligner sous les frondaisons du plus célèbre parc genevois. (…)

Le 2 janvier dernier, Fabio De Masi, député européen de Die Linke, avance: «C’est absurde. Des millions d’Européens ont souffert des politiques d’austérité qui ont créé la division sociale. Ils ont désormais le parrain du dumping fiscal à la tête de la commission de l’Union européenne». De leur côté, Etats-Unis abritent au Delaware une mécanique à créer de l’évasion fiscale”